La danse contemporaine et le sport

Certains danseurs ont pratiqué le sport d’élite avant de pratiquer la danse. La danse, surtout aujourd’hui, exige des « performances » physiques proches du sport de haut niveau. Cela n’empêche pas la création, une certaine beauté, différente du canon classique.
Le sport fait aussi partie des spectacles populaires, comme veut l’être la danse d’aujourd’hui. Elle se propose d’être un art de proximité, et de s’ouvrir à un nouveau public.
« Quelle est votre obsession principale dans le travail ? » – « Tester les frontières du possible. Rendre visible ce qui n’a pas été encore expérimenté, encore touché. La possibilité d’étendre le langage du corps. » – « Quel sens donnez-vous à votre activité ? » – « J’espère que mon travail amène les spectateurs à réfléchir, à rêver, à ressentir. Qu’ils deviennent conscients, qu’ils se ressentent eux-mêmes. Le mouvement doit laisser des traces. Je me bats pour que la danse contemporaine ait absolument sa place aux côtés des autres arts » (réponse de Sasha Waltz, Panorama de la danse contemporaine).

" data-link="https://twitter.com/intent/tweet?text=La+danse+contemporaine+et+le+sport&url=http%3A%2F%2Flabelleorange.fr%2Fla-danse-contemporaine-et-le-sport%2F&via=">">Tweetez
0 Partages

Les commentaires sont fermés.