Pantxika Telleria (Cie Elirale)

artha_cie_elirale

Pantxika Telleria : danseuse et chorégraphe

Danseuse et chorégraphe, Pantxika Telleria crée en 2001 la Cie Elirale en la concevant comme un véritable laboratoire artistique constamment en mouvement. Si ses premiers pas relèvent de la nécessité d’expression contemporaine pure, ses seconds sont eux nécessairement liés à la danse traditionnelle basque. Ce sont bien des réflexions autour du lien, de la transmission et de la rencontre qui guident les premières années de créations de Pantxika Telleria, avec pour fil rouge le souci de la proximité au delà des dogmes. Dès le début de la compagnie Elirale en 2002, le travail chorégraphique est reconnu sur le plan professionnel via le Concours des Jeunes chorégraphes du Gouvernement basque remporté par Pantxika Telleria avec comme interprète Célia Thomas dans la pièce Firua. Les solos 0001 et Firua ou les pièces Hiruki et Lauki pour le festival Le Temps d’Aimer à Biarritz marquent ainsi les grands débuts de la Cie Elirale, mais c’est entre autres avec Ka dira en 2005 que la compagnie s’adresse également à un jeune public. Toujours tournée vers l’enfance, la pièce Lodikroko verra aussi le jour en 2007. C’est alors un projet novateur réunissant 9 danseurs de plus de 50 ans et 15 musiciens. Enfin, Otto ou encore Ninika, écrit pour 3 danseurs, viennent à nouveau explorer le monde des plus petits en 2011. En parallèle, Elirale tisse des liens sur le territoire notamment à travers des collaborations avec la compagnie Kukai et le chorégraphe Jon Maya. Soka, Sok2 ou Fight for Fandango sont quelques créations issues de ces rencontres. 01.01 et Zun, en collaboration avec LagunArte en 2014 et 2012, interrogent quant à elles sur la respiration et la voix comme prolongement du mouvement. Enfin, H. en 2012, Satie-ka en 2015 ou Xihiko et Oa-huetak en 2016 sont autant de pièces tout public qui ont permis à la compagnie d’aller toujours vers de nouveaux horizons ces dernières années avec le concours de la Communauté d’Agglomération Pays Basque, Donostia/Saint Sébastien Capitale Culturelle Européenne, le CCN Ballet Malandain de Biarritz ou encore le concours de danse contemporaine de Madrid. Le grand public a pu découvrir Artha, la nouvelle création chorégraphique de Pantxika Telleria, en septembre 2018 dans le cadre du Festival Temps d’Aimer. Une plongée saisissante au cours de laquelle les corps des cinq danseurs explorent l’élément marin…

 

Site web de la Cie Elirale : www.elirale.org

Les commentaires sont fermés.